Par Monts et par Vaux

 

Copyright © 2009, Juventino, Tous droits réservés.

Biotopes

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

________________________________________________________________________________________________________________________

Villages et Villes

Paysages

Ponts

Traces du passé

Edifices religieux

Visitez aussi sur notre autre site « L’école buissonnière » les paysages de nos biotopes et faites connaissance avec la flore et la faune qui les peuplent.

 

Vallée de l’Argentina (Imperia, Liguria, Italia)

Vers l’accueil général des Paysages

 

___________________________________________________________________________________________________________________

 

       Nous voici en Ligurie, à proximité de la frontière franco-italienne. A cet endroit, la ligne de crête des Alpes ligures est également la ligne de partage des eaux entre le raide versant Sud qui descend vers la Méditerranée et le versant Nord qui descend vers le Piémont et le bassin fluvial du Pô.

       Sur le versant Sud méditerranéen coulent de petits cours d’eau côtiers qui ont creusé de courtes vallées parsemées de très beaux villages très vivants comme c’est toujours le cas dans l’arrière-pays italien, bien préservés car il s’agit de vallées où l’afflux touristique demeure modéré, bref, authentiques.

       Nous allons remonter la petite vallée de l’Argentina qui se jette dans la Méditerranée entre la commune de Taggia et celle de Riva Ligure, à seulement 8 kilomètres de San Remo et à 32  km de la frontière franco-italienne. Cette vallée est parallèle à la vallée de la Nervia également traitée dans nos paysages.

       Entre Arma di Taggia au bord de mer et Taggia proprement dite, nous parcourons la seule partie plate et évasée de la vallée. Après 3 kilomètres, nous arrivons à Taggia, le bourg le plus peuplé de la vallée (14.500 habitants pour la commune), riche en bâtiments anciens, dont les constructions s’étagent sur une pente entre 25 mètres et 80 mètres d’altitude.

 

Ci-dessous, Taggia avec son superbe vieux pont franchissant notre Argentina :

Taggia (Imperia, Liguria, Italia), 30 m. d’alt., le 3 Janvier 2009.

 

Profitez -en pour visiter Taggia, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

Taggia (Imperia, Liguria, Italia), 30 m. d’alt., le 16 Mars 2009.

 

       En levant les yeux, on aperçoit à peu de distance le village perché de Castellaro qui surplombe Taggia de 200 bons mètres.

 

Castellaro (Imperia, Liguria, Italia), 238 m. d’alt., le 3 Janvier 2009.

 

Profitez -en pour visiter Castellaro, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

       Dès la sortie de Taggia, la vallée se resserre. Nous nous dirigeons plein nord vers Badalucco, un des plus célèbres villages de la vallée, à 179 mètres d’altitude. Juste avant d’arriver à Badalucco, nous franchissons l’Oxentina, un torrent affluent de l’Argentina en rive droite, qui descend de la crête partageant les eaux entre les vallées de la Nervia et de l’Argentina. Une route pittoresque remonte ce vallon en direction de petits villages comme Argallo ou Vignai, franchit la crête à 1044 mètres d’altitude avant de redescendre vers Baiardo (voir la vallée de la Nervia).

 

Ci-dessous, un autre superbe vieux pont, celui de Santa Lucia à Badalucco, toujours sur l’Argentina :

Badalucco (Imperia, Liguria, Italia), 180 m. d’alt., le 30 Mai 2009.

 

Profitez -en pour visiter Badalucco, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

Badalucco (Imperia, Liguria, Italia), 180 m. d’alt., le 30 Mai 2009.

 

En quittant Badalucco vers le nord, on trouve cet autre vieux pont :

Badalucco (Imperia, Liguria, Italia), 180 m. d’alt., le 18 Avril 2009.

 

Et au printemps, l’Argentina est loin d’être à sec !

Badalucco (Imperia, Liguria, Italia), 180 m. d’alt., le 18 Avril 2009.

 

       A Badalucco, alors que nous nous trouvons à seulement 11 km de l’embouchure de l’Argentina, les reliefs bordant la vallée sont déjà assez élevés : Monte Faudo (1149 m.) à l’Est, Monte Ceppo (1627 m.) à l’ouest.

       Peu après Badalucco, la Carpasina rejoint l’Argentina en rive gauche. Ce torrent descend de la crête de partage des eaux entre la vallée de l’Argentina et le bassin de l’Impero, un autre cours d’eau côtier plus à l’est qui a donné son nom à Imperia. Si l’on remonte le vallon de la Carpasina en direction du Colle di Oggia (1167 m.), on traverse deux pittoresques villages perchés : Montalto Ligure (315 m.) et, plus haut, Carpasio (715 m.).

 

Montalto Ligure (Imperia, Liguria, Italia), 315 m. d’alt., le 30 Mai 2009.

 

Profitez -en pour visiter Montalto Ligure, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

       Quittons Badalucco et poursuivons vers le nord. Après avoir parcouru 13 kilomètres au fond de la vallée de l’Argentina et avoir traversé Agaggio inferiore, nous arrivons au village de Molini di Triora à 460 mètres d’altitude au confluent de l’Argentina et du Capriolo, un torrent descendu de la crête servant de limite au nord du bassin de l’Argentina. Molini di Triora est un véritable carrefour routier (toutes proportions gardées !) de la vallée. S’y rejoignent la route descendant de Colla Langan (1125 m.) sur la crête entre Nervia et Argentina, celle, vertigineuse, descendant du Passo di Teglia (1387 m.) sur la crête entre Argentina et Arroscia dont la vallée descend vers Albenga, et celle enfin descendant de la haute vallée de l’Argentina.

 

Ci-dessous, une vue plongeante de Molini de Triora prise depuis Triora :

Molini di Triora (Imperia, Liguria, Italia), 460 m. d’alt., le 22 Juillet 2009.

 

       Surplombant Molini di Triora, de pittoresques petits villages perchés méritent le détour comme Andagna (715 m.) ou  Corte (670 m.).

 

D’abord Andagna en plein été, puis au printemps :

Andagna (Imperia, Liguria, Italia), 715 m. d’alt., le 22 Juillet 2009.

Andagna (Imperia, Liguria, Italia), 715 m. d’alt., le 22 Juillet 2009.

Andagna (Imperia, Liguria, Italia), 715 m. d’alt., le 18 Avril 2009.

 

Et ensuite, voici Corte en été :

Corte (Imperia, Liguria, Italia), 670 m. d’alt., le 22 Juillet 2009.

Corte (Imperia, Liguria, Italia), 670 m. d’alt., le 22 Juillet 2009.

 

       Pour notre part, nous allons continuer à remonter la route de la vallée de l’Argentina en direction de Triora, le dernier gros village de la vallée, perché à 780 mètres d’altitude, où planent encore de terribles histoires de sorcières ! Contrairement à Taggia ou Badalucco, ce village n’est pas construit au fond de la vallée mais  domine de 300 mètres le confluent entre Argentina et Capriolo.

 

Triora (Imperia, Liguria, Italia), 460 m. d’alt., le 18 Avril 2009.

 

Profitez -en pour visiter Triora, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

Face à Triora, vers le sud,  les versants nord (ubacs) des reliefs bordant l’Argentina sont entièrement boisés :

Triora (Imperia, Liguria, Italia), 460 m. d’alt., le 22 Juillet 2009.

 

      Quittons Triora et continuons à remonter la vallée. Nous traversons de petits villages comme Loreto (640 m.) et Cetta (770 m.) perdu dans un vallon affluent. Puis ce sont Bregalla (816 m.) et Creppo (785 m.) et enfin les 2 derniers villages de la vallée : Realdo (1046 m.) et Verdeggia (1092 m.). A cet endroit, nous nous trouvons nettement plus haut en altitude et en levant les yeux, nous voyons le Mont Saccarel (Monte Saccarello) qui nous domine de ses 2200 mètres d’altitude, avec sa statue du Rédempteur (Redentore). C’est sur le versant sud de ce Mont Saccarel, juste au-dessus de nous que se situe la source de l’Argentina.

       Pour ceux qui ne veulent pas redescendre la route de la vallée, il est possible de continuer par des routes en grande partie non goudronnées vers le Col de Sanson (1694 m.) sur la crête frontalière de partage des eaux entre l’Argentina en Italie et la Roya en France. De là, on peut redescendre sur La Brigue en France ou parcourir le flanc sud du Monte Saccarello, franchir le Colle di Garezzo (1771 m.) et poursuivre vers Monesi en Italie.

 

Ci-dessous, le Col de Sanson en automne, sur la crête frontière franco-italienne qui constitue la ligne de partage des eaux entre Argentina et Roya :

Col de Sanson (Imperia, Liguria, Italia), 1694 m. d’alt., le 29 Octobre 2006.

 

Du Monte Ceppo, la vue porte sur la crête formant la limite nord du bassin de l’Argentina. A noter le Noël sans neige de 2006 :

Croce Praesto (Monte Ceppo) (Imperia, Liguria, Italia), 1500 m. d’alt., le 29 Décembre 2006.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers l’accueil général des Paysages