Par Monts et par Vaux

 

Copyright © 2009, Juventino, Tous droits réservés.

Biotopes

Mollusques

Insectes

Invertébrés divers

Flore

Vertébrés

________________________________________________________________________________________________________________________

Villages et Villes

Paysages

Ponts

Traces du passé

Edifices religieux

Visitez aussi sur notre autre site « L’école buissonnière » les paysages de nos biotopes et faites connaissance avec la flore et la faune qui les peuplent.

 

Vallée de la Nervia (Imperia, Liguria, Italia)

Vers l’accueil général des Paysages

 

___________________________________________________________________________________________________________________

 

       Nous voici en Ligurie, à proximité de la frontière franco-italienne. A cet endroit, la ligne de crête des Alpes ligures est également la ligne de partage des eaux entre le raide versant Sud qui descend vers la Méditerranée et le versant Nord qui descend vers le Piémont et le bassin fluvial du Pô.

       Sur le versant Sud méditerranéen coulent de petits cours d’eau côtiers qui ont creusé de courtes vallées parsemées de très beaux villages très vivants comme c’est toujours le cas dans l’arrière-pays italien, bien préservés car il s’agit de vallées où l’afflux touristique demeure modéré, bref, authentiques.

       Nous allons remonter la petite vallée de la Nervia qui se jette dans la Méditerranée entre la commune de Ventimiglia (Vintimille) et celle de Camporosso, à seulement une dizaine de kilomètres de la frontière franco-italienne.

       Au bout de 3 kilomètres d’un parcours plat parcourant le fond de la vallée couvert de zones cultivées mais aussi d’activités diverses, nous atteignons Camporosso, le premier gros village de la vallée, à seulement 25 mètres d’altitude. A cet endroit la vallée est bordée de 2 crêtes montagneuses axées Nord-Sud qui la séparent à l’Ouest de la vallée franco-italienne de la Roya (Roia ou Roja en italien) et à l’Est du vallon parcouru par le torrent Vallecrosia.

       Nous remontons toujours la vallée de la Nervia et, 4,5 kilomètres plus loin, nous atteignons Dolceacqua, un gros village magnifique dont la partie la plus ancienne est bâtie sur une pente raide dominant la rive gauche de la Nervia, dominée par le Castello dei Doria. A cet endroit, la vallée s’est déjà resserrée et se trouve bordée de crêtes d’altitude encore très modérée comme la Cima Tramontina (552 m.) à l’Ouest et le Monte Rebuffao (615 m.) à l’Est.

 

       Ci-dessous la Nervia dans la traversée de Dolceacqua :

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 3 Juillet 2008.

 

Profitez -en pour visiter Dolceacqua, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 23 Avril 2008.

 

       Du Castello dei Doria, une vue de la Nervia en amont de Dolceacqua :

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 21 Mars 2009.

 

       Ci-dessous la Nervia coule en amont de Dolceacqua à la fin du printemps :

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 3 Juin 2005.

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 3 Juin 2005.

 

       On la retrouve au même endroit en automne :

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 31 Octobre 2007.

Dolceacqua (Imperia, Liguria, Italia), 60 m. d’alt., le 31 Octobre 2007.

 

       Un kilomètre plus au Nord, nous voici à Ponte Barbaira (72 m.), au confluent de la Nervia et de l’un de ses principaux affluents en rive droite, la Barbaira, un petit torrent qui descend d’un vallon situé entre la Nervia et la Roya. Profitons-en pour remonter le vallon de la Barbaira et atteindre le pittoresque village de Rocchetta Nervina, à 217 mètres d’altitude, qui est d’ailleurs le seul village de ce vallon.

 

       Ci-dessous, la Barbaira en aval de Rocchetta Nervina :

Rocchetta Nervina (Imperia, Liguria, Italia), 217 m. d’alt., le 24 Juillet 2006.

 

       Plus au Nord, la Barbaira traverse Rocchetta Nervina :

Rocchetta Nervina (Imperia, Liguria, Italia), 217 m. d’alt., le 20 Juin 2009.

 

Profitez -en pour visiter Rocchetta Nervina, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Rocchetta Nervina (Imperia, Liguria, Italia), 217 m. d’alt., le 20 Juin 2009.

 

       Redescendus à Ponte Barbaira, nous continuons de remonter la vallée de la Nervia pour atteindre, 3 kilomètres plus loin, Isolabona (100 m.), un curieux village bâti sur un promontoire au confluent de la Nervia et du Rio Merdanzo, un torrent affluent de la Nervia en rive gauche.

 

       Ci-dessous, la Nervia dans la traversée d’Isolabona :

Isolabona (Imperia, Liguria, Italia), 100 m. d’alt., le 13 Juillet 2008.

Isolabona (Imperia, Liguria, Italia), 100 m. d’alt., le 13 Juillet 2008.

 

Profitez -en pour visiter Isolabona, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Isolabona (Imperia, Liguria, Italia), 100 m. d’alt., le 13 Juillet 2008.

 

       Nous allons quitter provisoirement la Nervia pour remonter le vallon du Rio Merdanzo et atteindre, au bout de 2 kilomètres, Apricale (273 m.), un des plus célèbres villages de la vallée, construit sur un promontoire escarpé, et s’étageant sur 80 mètres de dénivellation.

 

       Ci-dessous, le vallon du Rio Merdanzo en remontant d’Isolabona vers Apricale :

Apricale (Imperia, Liguria, Italia), 290 m. d’alt., le 26 Décembre 2008.

 

Profitez -en pour visiter Apricale, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Apricale (Imperia, Liguria, Italia), 290 m. d’alt., le 17 Juillet 2008.

 

        D’Apricale, nous apercevons en levant les yeux Perinaldo (596 m.), un gros village perché sur la crête séparant la Nervia du torrent Vallecrosia que nous atteignons au bout de 7 km de route.

 

       Ci-dessous, le village perché de Perinaldo vu depuis Apricale :

Perinaldo (Imperia, Liguria, Italia), 572 m. d’alt., le 17 Juillet 2008.

 

Profitez -en pour visiter Perinaldo, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

       De retour à Apricale, nous décidons de monter jusqu’à Baiardo (ou Bajardo), le plus haut village du petit bassin fluvial de la Nervia, perché sur une crête à 866 m. d’altitude, au Nord du Monte Bignone, non loin du Passo Ghimbegna qui fait communiquer le vallon du Rio Merdanzo et donc la Nervia avec le vallon du torrent Armea qui va rejoindre la mer non loin de San Remo.

 

       Ci-dessous, Baiardo en période de Noël !

Profitez -en pour visiter Baiardo, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Baiardo (Imperia, Liguria, Italia), 900 m. d’alt., le 23 Décembre 2008.

 

        Après avoir parcouru les 11 km de la montée, nous redescendons à Apricale puis à Isolabona retrouver notre Nervia.

       Après 7,5 kilomètres de route remontant la vallée, nous arrivons à Pigna (280 m.), un autre village célèbre de la vallée s’étageant sur une raide pente dominant la rive droite de la Nervia.

 

       Ci-dessous, la Nervia dans la traversée de Pigna :

Pigna (Imperia, Liguria, Italia), 280 m. d’alt., le 26 Juillet 2008.

 

Profitez -en pour visiter Pigna, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Pigna (Imperia, Liguria, Italia), 280 m. d’alt., le 11 Avril 2009.

 

       En face, on aperçoit Castel Vittorio, perché en rive gauche, à 412 mètres d’altitude, que l’on atteint en 3 km.

 

Profitez -en pour visiter Castel Vittorio, un des beaux villages de notre site : cliquez !

Castel Vittorio (Imperia, Liguria, Italia), 440 m. d’alt., le 11 Avril 2009.

 

       Ci-dessous la haute vallée de la Nervia vue depuis Castel Vittorio :

Castel Vittorio (Imperia, Liguria, Italia), 440 m. d’alt., le 11 Avril 2009.

 

       Après être redescendus, nous remontons à nouveau le fond de la vallée pour atteindre le dernier village de la vallée, Buggio (449 m.).

Buggio (Imperia, Liguria, Italia), 450 m. d’alt., le 13 Avril 2010.

 

Profitez -en pour visiter Buggio, un des beaux villages de notre site : cliquez !

 

       Alors que nous sommes seulement à 23 kilomètres de l’embouchure, nous nous trouvons enfermés dans un cirque de montagnes nettement plus élevées comme le Monte Toraggio ou Mont Torrage (1971 m.), le Monte Pietravecchia ou Mont Peïrevieille (2038 m.) ou le Monte Grai  (2013 m.) sur la crête séparant le bassin de la Nervia de celui de la Roya au Nord-Ouest. C’est sur les raides versants de cette crête que la Nervia prend sa source. Du côté Est, l’horizon est fermé par le Monte Ceppo (1627 m.) sur la crête entre les bassins de la Nervia et de l’Argentina.

 

       Ci-dessous les sommets dominant la haute vallée de la Nervia, le Mont Torrage, le Mont Peïrevieille et le Mont Grai, tous voisins des 2000 mètres d’altitude au sommet, vus depuis la route s’élevant au-dessus de Perinaldo vers San Romolo :

Perinaldo (Imperia, Liguria, Italia), 880 m. d’alt., le 23 Décembre 2008.

 

___________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Vers l’accueil général des Paysages